PHARMACIE DU GARROS

Pharmacie de garde

Pour trouver la Pharmacie de garde la plus proche de chez vous,

COMPOSEZ LE 32.37 (Service Résogarde)

0.35€/min - 7j/24h

N° de téléphone utiles

  • 15

    SAMU

  • 17

    Police

  • 18

    Pompiers

  • 112

    Urgences

  • 115

    SAMU

  • 119

    Enfance
    en danger

Actualités

Retrouvez ici toutes les actualités de la PHARMACIE DU GARROS.

  • La chute des cheveux19 octobre 2017

    Perdre ses cheveux est tout à fait normal ; entre 30 et 100 cheveux par jour. Certaines personnes en perdent plus que d’autres, tout dépend de votre âge, du type de cheveux.

    Une chute de cheveux plus conséquente peut-être lié au changement de saison (Automne/Printemps), au stress ou aux perturbations hormonales (Grossesse/Ménopause).

    Comme tout le monde, moi aussi je perds mes cheveux, je vous propose donc ma solution : 

    En premier, j’utilise un shampooing antichute stimulant, comme son nom l’indique il va stimuler la microcirculation au niveau du cuir chevelu et apporter les éléments nutritifs qui vont redonner volume et vigueur à mes cheveux. Lors de j’application, j’en profite, je me détends  en me massant le cuir chevelu de la nuque vers le sommet du crâne pendant 2-3 minutes puis je rince.  

    J’applique ensuite la lotion pour la chute occasionnelle qui stimulera la croissance et renforcera le cheveu, 2 à 3 fois par semaine pendant 8 à 12 semaines.

     Je prends un complément alimentaire à base de cystine et de vitamine B6  pour compléter l’action du shampooing et de la lotion. Des résultats sont visibles dès quatre semaines de traitement

     

    Mes petites astuces :

    Eviter les brossages ou tractions énergiques.

    Les séchages trop chauds.

    Les colorations et permanentes.

    Protéger les cheveux des UV (soin capillaire enrichi en filtre solaire)

    Manger équilibré

  • Les Poux19 octobre 2017

    La rentrée.

    Les enfants vont se regroupés, les manteaux se côtoyer dans les vestiaires, une aubaine pour les poux qui passent de tête en tête.

    C’est un insecte parasite de l’homme, se nourrissant de sang provoquant la pédiculose du cuir chevelu et occasionnant des démangeaisons au niveau de la nuque, des tempes et des oreilles. Les adultes s’accrochent à la chevelure avec leurs pinces et pondent des œufs (ou lentes) qu’ils fixent aux cheveux. Ces œufs se développent en adultes en 3 semaines environ. Les deux stades sont visibles à l’œil nu. Les poux adultes ne vivent pas longtemps à l’extérieur (1 à 2 jours au maximum).

     

    Les traitements.

    Les insecticides sont très efficaces mais présentent une certaines toxicité et peuvent induire des réactions locales (irritations). Certains ne peuvent pas être utilisés chez l’enfant de moins de 2 ans. Les formes sprays sont contre-indiquées chez les asthmatiques. Une résistance des poux à ces produits est exceptionnelle et la présence des insectes peu après le traitement est donc en rapport avec une réinfestation ou une mauvaise utilisation.

    Les asphyxiants détruisent les poux par action mécanique et doivent être appliqués sur cheveux secs. La tolérance est en général bonne et ils n’induisent pas de résistance.

    L’huile essentielle de l’arbre à thé (tea tree) s’utilise diluée mais elle n’a pas d’action notable sur les lentes.

    Le peigne électronique permet un traitement par simple brossage de cheveux secs. Il faut cependant être particulièrement méticuleux et le traitement est peu adapté aux chevelures fournies. Les peignes fins permettent l’élimination des lentes et peuvent aussi décrocher les poux adultes après un traitement. Les peignes en métal à dents cannelées sont les plus performants.

    Le traitement de l’environnement est important. Les linges de toilette et de literie peuvent être simplement lavés le plus vite possible. Pour les autres objets susceptibles d’être contaminés (siège de voiture, canapé, …) un traitement insecticide adapté est nécessaire (demander conseil à votre pharmacien).

    Quelques mesures peuvent éviter une infestation ou une récidive. Les répulsifs à pulvériser sur les cheveux sont efficaces entre 6 et 12h et peuvent couvrir les horaires de scolarité. Attacher les cheveux longs est une sage précaution.

     

  • Renforcez vos défences !19 octobre 2017

    Le froid revient avec son cortège de pathologies hivernales. Virus et bactéries repartent à l’assaut des nez, gorges, oreilles et bronches. Préparez votre organisme pour mieux se défendre dès les premiers froids:

    Préservez votre capital forme en adoptant une alimentation variée et équilibrée. Dormez suffisamment et pratiquez une activité physique régulière;

    Renforcez vos défenses naturelles. Certaines de nos habitudes alimentaires (cuisine prête à l’emploi, restauration rapide, repas pris sur le pouce) et des facteurs comme le stress, la pollution et l’avancée en âge altèrent la qualité de la défense immunitaire en ne garantissant pas des apports optimaux. Faîtes une cure de vitamines (A, C et E) et de minéraux (fer, cuivre, manganèse et zinc);

    Rétablissez l’équilibre de la flore intestinale souvent altérée en  misant sur l’utilisation de probiotiques généralistes (lactobacilles et lipidobactéries);

    Favorisez une atmosphère saine en adoptant 3 réflexes: aérer, humidifier et chauffer modérément. Réglez  le chauffage  à  20°C dans les pièces à  vivre  et  à 18 °C dans les chambres. N’hésitez pas à ouvrir les fenêtres même par temps froid. Diffusez dans différents endroits de la maison des produits à base d’huiles essentielles (eucalyptus, menthe, pin, romarin)

    La prévention de la grippe saisonnière reste une priorité. La vaccination est la meilleure arme. Elle peut être effectuée dès l’âge de 6 ans. A défaut de vaccination, l’homéopathie reste une alternative. Pour la prévention des états grippaux, surtout chez les personnes âgées, les sujets fragiles et les sportifs, misez sur la phytothérapie avec des plantes comme l’échinacée, le cyprès...et sur l’homéopathie. Par ailleurs, adoptez le lavage régulier du nez avec de l’eau de mer, du sérum physiologique ou de l’eau thermale soufrée.